non
Flagstrap Demo



non

Articles Mneseek









A l’origine de sa création, le terme « maison d’édition » désignait uniquement tout type d’entité juridique – entreprise ou association – qui se chargeait de produire et de diffuser des livres. Avec la démocratisation du numérique au XXIème siècle notamment, le métier d’éditeur comprend désormais plus largement l’édition de tous types de documents sur tous types de supports comme les livres, papiers, les livres numériques, les livres audio, les livres augmentés, les cahiers reliés, les catalogues, les albums, etc.


La naissance historique des maisons d’édition

Les premières maisons d’édition ont commencé à voir le jour au XVIIème siècle. A l’origine toutefois, le métier d’éditeur était désigné par un autre mot, celui de « libraire ». C’est en 1450 que Gutenberg a inventé l’imprimerie, mais il faudra attendre 1745 pour voir la naissance d’une véritable entreprise éditoriale avec la publication de « L’Encyclopédie » de Diderot et d’Alembert. Cet ouvrage français est le premier livre diffusé par une maison d’édition à l’ère de l’industrialisation.

Il faudra ensuite attendre le développement du taux d’alphabétisation au XIXème siècle pour que les éditeurs puissent s’aventurer à un nombre de tirages par titre plus important. C’est à cette époque que sont nés les romans-feuilletons avec des auteurs français comme Victor Hugo et Alexandre Dumas. Les plus grandes maisons d’édition que compte actuellement la France ont d’ailleurs été fondées, pour la plupart, à cette époque-là.

Après la Seconde Guerre mondiale, certaines maisons d’édition se sont lancées dans l’obtention de licences de droit. Cette démarche a permis à des sociétés comme Hachette, par exemple, de publier des livres sur les personnages des dessins animés créés par Disney. Ces publications ont d’ailleurs rencontré un franc succès, ce qui a permis à la maison d’édition de pouvoir réaliser des tirages de plus en plus importants.

Au XXIème siècle, l’ère du numérique impose aux maisons d’édition de s’adapter à de nouveaux formats de lecture avec la démocratisation de la diffusion de l’information via Internet. Dans le monde entier, les maisons d’édition ne se contentent plus uniquement aujourd’hui de publier des livres au format papier comme au XVIIIème siècle. Elles se chargent également de la publication et de la diffusion de livres numériques, de livres audio, de livres augmentés, etc.


Nos éditeurs français




A l’heure actuelle la majorité des maisons d’édition appartiennent à de grands groupes. Parmi les 4 plus grandes maisons d’édition française, Hachette Livre se place en première position, suivi par Flammarion-Gallimard, le Groupe Bayard, et enfin France Loisirs.

Hachette Livre, fondé en 1826 par Louis Hachette est aujourd’hui un grand groupe ayant acquis un certain nombre de maisons d’édition françaises comme : Dunod, les Editions Stock, Fayard, Grasset, Gautier-Languereau, Larousse et bien d’autres encore. De par son expansion mondiale, le groupe Hachette possède également des maisons d’édition à l’international dans des pays comme la Chine, l’Espagne, Les Etats-Unis, le Japon, la Pologne, le Brésil, etc.

Flammarion est une maison d’édition généraliste dont les domaines de prédilection sont : la littérature, la jeunesse, les sciences humaines ainsi que les livres illustrés. Comme les autres géants français de l’édition, Flammarion a été fondée au XIXème siècle, en 1875 plus précisément. La volonté de son créateur, Ernest Flammarion, était alors de pouvoir « Proposer le meilleur contenu au plus grand nombre. » Derrière Flammarion, récemment racheté par une autre maison d’édition extrêmement connue, Gallimard, se cache le Groupe Madrigall – une société ayant également acquis les éditions Casterman, les éditions POL, les éditions Denoël et bien d’autres.

Bayard est à l’origine un groupe de presse créé en 1873 par la congrégation religieuse catholique Les Augustins de l'Assomption, toujours propriétaire exclusive de ce qui se nomme aujourd’hui le Groupe Bayard. Présent dans 16 pays, la maison d’édition s’intéresse à différentes thématiques comme la jeunesse, l’actualité, la nature et les religions, sujets traités au travers de différentes collections.

France Loisirs est une maison d’édition un peu différente des autres de par son principe de fonctionnement. Une sélection de nouveautés est régulièrement proposée aux adhérents qui doivent acheter au minimum 5 livres par an. En contrepartie, ils peuvent bénéficier de tarifs préférentiels. Les thématiques sont diverses et variées : romans, fantasy, livres audio, policiers, thrillers, santé, bien-être, cuisine, mangas, BD, jeunesse, etc.


Les géants mondiaux




La France n’est pas le seul pays à abriter de nombreuses maisons d’édition. Dans ce secteur, les géants mondiaux publient des livres en anglais, un avantage qui permet un lectorat immense dans de nombreux pays.

Parmi les plus grands géants mondiaux de l'édition, HarperCollins a été créée en 1819 par deux imprimeurs : James et John Harper. Cette maison d’édition américaine a fusionné en 1990 avec une maison d’édition britannique, d’où l’association de « Harper » et « Collins » pour dénommer la nouvelle entité depuis.

Plus connue encore, Penguin Random House est le résultat de la fusion de deux maisons d’édition (Penguin et Random House) en 2013. L’association de ces deux grands groupes est gigantesque et place Penguin Random House comme leader mondial de l’industrie éditoriale. L’entité représente plus de 250 maisons d’édition indépendantes. Principalement présente aux Etats-Unis et en Angleterre, Penguin Random House compte plus de 15 000 employés dans le monde entier et publie plus de 15 000 nouveaux titres par an au format papier et plus de 70 000 nouveaux titres au format numérique.


Nos petits éditeurs locaux

Le monde de l’édition, en France et partout dans le monde, ne se compose pas uniquement de grands groupes. De petites maisons d’édition indépendantes voient régulièrement le jour. Pour des soucis économiques, certaines d’entre elles acceptent de se faire racheter par des groupes plus importants, ce qui leur permet notamment de bénéficier de leur circuit de diffusion.

D’autres éditeurs indépendants préfèrent, quant à eux, garder leur liberté afin de pouvoir publier des ouvrages qu’ils veulent défendre même si leur valeur commerciale est moindre.

Les éditions Kobalann, par exemple, ont été créées en 2010 par le photographe Vincent Munier. Cette structure éditoriale lui permet de publier de beaux livres de photographies animalières qu’il capture lui-même lors de voyages dans des contrées enneigées. Dans un tout autre genre, les Editions Margot, créées en 2012 par Thibault Prugne et Anne-Fleur Drillon publient de beaux livres pour les enfants.

Le renouveau de l’édition indépendante se développe en France depuis les années 1990 avec la création de maisons d’édition comme La Fabrique ou encore La Dispute. Plus récemment, dans les années 2000, Les Prairies ordinaires (essais aux frontières de la théorie et de la politique), mais aussi les Editions du Sextant (essentiellement des ouvrages de sciences humaines et sociales.) ont vu le jour.


Les enjeux de l’édition à notre époque




A l’époque où la lecture papier ne cesse de diminuer, le secteur de l’édition doit intégrer les enjeux de la lecture numérique afin de faire perdurer l’existence des livres autrement. En France, l’édition numérique peine davantage à se démocratiser que dans les pays anglo-saxons. L’édition numérique est toutefois un grand débat, ici comme partout ailleurs, qui pose de nombreuses questions, notamment celle de l’adaptation des droits d’auteur.

Le secteur de l’édition doit s’assortir de nouveaux lecteurs et s’habituer à de nouvelles pratiques. Pourtant, l’industrie du livre française demeure très conservatrice. De nouvelles pratiques émergent toutefois et se développent petit à petit.

Outre, les livres numériques (eBooks) que nous pouvons lire sur tablettes ou liseuses, certaines maisons d’édition ont tenté de créer des contenus différents, adaptés à de nouveaux formats de lecture. L’écriture de ces textes convient davantage à une lecture moins longue qu’auparavant. Fini les longues heures de lecture au coin du feu le soir. Les « livres » mis à disposition via ce type d’application sont des textes courts qui conviennent au temps de transport et peuvent ainsi être lus dans un bus, un métro, etc.

Au cœur de la dynamique des nouveaux formats de lecture, il ne faut pas oublier la place que prennent les livres audio dans lesquels un lecteur lit le texte mot pour mot en y mettant de l'intonation afin de lui donner vie. Il s’agit d’un filon pour lequel les maisons d’édition privilégient principalement les titres à succès.


Le saviez-vous ?




De nombreux auteurs sont découverts chaque année au travers de l’autoédition, un phénomène qui s’est largement démocratisée depuis quelques années. Si les éditeurs traditionnels ont longtemps boudé ce type de publication peu conventionnel, ils y sont désormais davantage attentifs et recherchent même les nouveaux talents de demain ainsi que les nouvelles tendances parmi les lecteurs au sein des livres autopubliés.

Parmi les auteurs qui se sont fait connaître par l’autoédition et dont les livres sont désormais publiés par des maisons d’édition, Agnès Martin-Lugand est l’une des plus connues en France. Son livre (édition numérique autoéditée) « Les gens heureux lisent des livres et boivent du café » a en effet connu un véritable succès en 2013 et est désormais présent dans de nombreuses librairies. Depuis, Agnès Martin-Lugand a publié 5 autres ouvrages aux Éditions Michel Lafond.






www.mneseek.fr (partage de liens internet culturels)




Connectez-vous ou inscrivez-vous pour pouvoir poster une note


triangle















Partager cet article sur facebook :
Facebook share
ou
Partager cet article par email
Conditions Générales d'Utilisation