non
Dernières contributions Le projet Inscription Mon espace Dernières contributions
La culture participative
Flagstrap Demo



non


liste des articles


Vénération de la terre





Les deux auteurs de cet essai étaient les invités de l’émission « On ne parle pas la bouche pleine » diffusée sur France Culture. L’un et l’autre parlaient poésie quand ils dessinaient ce que devrait être l’agriculture aujourd’hui. Ils citaient Gaston Bachelard, Albert Camus ou encore Saint-John Perse et renouvelaient notre regard sur le travail agricole.
La lecture de ce livre fut à la hauteur de mon enthousiasme. Toute l’histoire humaine s'y déroule à l’aune du travail de la terre et l’on comprend par exemple que l’arbre est « le cœur de la fécondité » et que « le sol agricole n’est pas le sol naturel ; le travail de l’homme en a changé l’accord, il est domestiqué. Ce n’est pas le végétal que le paysan cultive, mais le sol. Cette vie intense, souterraine, donne jour à la plante, établit sa santé. Le paysan, son métier, sa connaissance des équilibres, sa vue large déterminent la qualité vivante du sol ou son épuisement. Il s’associe à la vertu génératrice. L’humble travail de la terre est celui d’un veilleur. » Ce livre est une merveille de sensibilité et d’intelligence, écrit par des connaisseurs qui ont cette conclusion magnifique : « L’agriculture est un vieux printemps du monde ; elle est l’un des lieux insitués où l’homme s’incline, se dresse, tente la vie sauve. »



Couverture - La part de la terre




Frédérique Bruyas

www.mneseek.fr (partage de liens internet culturels)











Connectez-vous ou inscrivez-vous pour pouvoir poster une note


triangle










2 commentaires



Judo7317-02-2018

"Le champ est le ma?tre, l'homme est son invit?.", proverbe chinois

Judo7323-09-2017

Je viens de r??couter le d?but de l'?mission c'est ? dire la longue citation d'Albert Camus tir?e de "Noces". Superbe, un fourmillement d'id?es me vient, peut-?tre en tirer un principe d'action...




Partager cet article sur facebook :
Facebook share
ou
Partager cet article par email