non
non
Flagstrap Demo

Enoncés



Retour à la section "Enoncés"




Anti-intellectualisme





Certains auteurs chinois identifient action et connaissance : "connaître et agir, c'est la même chose", manière possible de réhabiliter l'étude (confucéenne) une fois pour toute... Un peu paradoxal au pays de la Révolution Culturelle où on envoyait les intellectuels aux champs pour leur remettre les idées en place.

N'oublions pas que l'anti-intellectualisme est aussi un trait important de la vie culturelle en France... On le trouve par exemple chez un Jean-Marie Guyau, philosophe emblématique de la IIIème république, ou dans les thèses de Vichy (associé à la valorisation du travail manuel et au culte du corps).

(JG)


Pascal Balmand : "Faut-il établir une distinction bien tranchée entre un antiintellectualisme "modéré" (la raillerie dénuée de volonté de nuire) et un anti-intellectualisme "radical" (la dénonciation obsessionnelle des intellectuels comme porteurs de tous les maux), ou faut-il au contraire considérer que du premier au second il n'y aurait qu'un pas ?"








Visualiser la citation | Voir toutes les catégories










Visualiser la citation | Voir toutes les catégories









You don't need books to know what's what / We'll pile them up and burn them to the ground... Intelligence is dangerous / A virus of the brain you pass around... We'll vaccinate each boy and girl/ Lobotomise the world through sight and sound... Down and down and down it goes / Where it stops nobody knows /And not a lot of people seem to care


Visualiser le lien | Voir toutes les catégories







C'est pas marqué dans les livres, il y a plus important à vivre, c'est de vivre au jour le jour





Visualiser le lien | Voir toutes les catégories










La France, dit-on, serait la patrie des intellectuels. Ce lieu commun occulte la virulence des haines que s'attirent les clercs au « pays qui aime les idées ». Faut-il considérer que les accès d'anti-intellectualisme que l'histoire a retenus ? l'affaire Dreyfus, le « procès de l'intelligence », la « querelle des mauvais maîtres » ? ne seraient que des accidents de parcours propres à dramatiser le récit national ?
Cet ouvrage montre au contraire que l'anti-intellectualisme manifeste, en France, une ardeur continue depuis le XIXe siècle. De Proudhon à Michel Houellebecq, des anarchistes aux catholiques intransigeants, des nationalistes maurrassiens aux maoïstes ou aux situationnistes, il entrelace des traditions à première vue contradictoires, dont les clivages manichéens - entre la gauche et la droite, l'art et la critique, la mondanité et la science, l'élitisme et le populisme - ne permettent pas d'appréhender la convergence au sein d'une culture partagée.
Aux « rhéteurs », aux « gendelettres », au « prolétariat des bacheliers », aux « fonctionnaires de la pensée », aux « intellectuels fatigués », à l'« intelligentsia », on reproche de servir le pouvoir ou de subvertir le peuple, de s'engager ou de se taire, de parler pour les autres ou de disserter entre eux... Mais derrière le procès des intellectuels, le plus souvent instruit dans leurs rangs, c'est moins une « guerre à l'intelligence » qui est menée que des batailles de frontières autour de leur place en démocratie. (descriptif du fournisseur)


Visualiser le lien | Voir toutes les catégories







Nom un peu problématique pour une maison d'édition... A spécifier...


Visualiser le lien | Voir toutes les catégories








Visualiser le lien | Voir toutes les catégories








Visualiser la citation | Voir toutes les catégories










Visualiser le lien | Voir toutes les catégories








Visualiser le lien | Voir toutes les catégories









Visualiser le lien | Voir toutes les catégories




Dans la société dystopique de Farenheit 451, la connaissance est considérée comme un danger. "Là où on commence par brûler les livres, on finit par brûler les hommes", Heinrich Heine










Visualiser le lien | Voir toutes les catégories